CALENDRIER CODEP 57

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
2
3
4
5
6
9
10
11
12
15
16
17
18
22
23
24
26
27
29
30
31

CIRCULATION 

 

L'article R. 431-7 du Code de la Route autorise sous conditions la circulation à deux de front sans préciser la composition numérique d'un groupe. Dans le cadre des activités pratiquées et de la recherche constante de l'amélioration des conditions de sécurité, la FFCT recommande aux cyclotouristes de ne pas rouler en groupes importants qui génèrent des ralentissements de circulation, mais de se fractionner par petits groupes (voir pdf) sans jamais rouler à plus de deux de front et de respecter en toutes circonstances les prescriptions de l'article R. 431-7 qui imposent de se mettre en simple file dans les circonstances suivantes :

-      Lorsqu'un conducteur de véhicule à moteur annonce son approche afin qu'il puisse effectuer en toute sécurité les manœuvres de dépassement et de rabattements.

-      Dès la chute du jour.

-      Dans tous les cas où les conditions de circulation l'exigent.                       

De plus, des gestes simples peuvent vous aider comme :

-      tendre le bras pour indiquer nos changements de direction

-      lever la main bien au-dessus de sa tête pour signaler son arrêt

-      un doigt dirigé vers un obstacle en le précisant avec la voix

-      dire “ droite devant “ (droite pour que le groupe se mettre sur une file, devant pour signaler que le danger vient de devant.) de même ‘droite derrière ‘  

Rouler en groupe c’est prendre soin des autres, vous connaissez le vieil adage qui dit : ‘ne fait pas à autrui ce que tu ne voudrais point qu’on te fit’

En cas de panne :

Placez-vous sur le bas-côté et non sur la route.

Au stop, au feu jaune, au feu rouge clignotant ou fixe :

Marquez un temps d’arrêt. Que vous soyez seul ou en groupe, chaque individu doit respecter le code de la route. Le << c’est bon>> n’est pas toléré par les représentants de la loi.

 

DEUX TYPES D’AMÉNAGEMENT À ABORDER AVEC PRUDENCE  

                    

  

Les rétrécissements de la voirie

Ceux-ci visent à protéger un tourne-à-gauche (îlots centraux) ou à ralentir la circulation (effet de pincement). 

Dans les deux cas, il est rarement possible pour un automobiliste de respecter l’espace de sécurité lors du dépassement d’un cycliste. Nous devons donc être particulièrement vigilants. S’il existe un "by-pass" ou une bande cyclable, utilisez-les.

 

  

LES GIRATOIRES 

Les giratoires sont conçus pour fluidifier la circulation. En l’absence d’aménagements spécifiques pour les cyclistes, les giratoires restent compliqués à franchir. 

Pour notre part, nous préférons nous en tenir aux conseils de la Prévention routière : 

"Vous êtes cycliste : pour votre sécurité, restez à droite dès lors qu’il n’existe pas de piste ou de bande cyclable". 

Ce comportement nous semble être le mieux adapté pour la majorité des cyclistes. 

Dans tous les cas soyez particulièrement vigilants aux trajectoires des autres véhicules et signaler franchement vos intentions de sortie.   

 
CIRCULATION DE JOUR

Des conditions atmosphériques imprévisibles ou des aménagements routiers (tunnels) nécessitent la présence d'un dispositif d’éclairage et de signalisation en état de fonctionnement.   

 

CIRCULATION DE NUIT

  

Le risque d'accident est multiplié par trois, l'acuité visuelle est divisée par trois. Selon le ministère des Transports 30 % des accidents corporels (tous usagers) se produisent la nuit alors que la circulation est cinq fois moins dense dans la journée. La fatigue favorise la somnolence et diminue les réflexes. 

Circonstances favorables aux accidents nocturnes : faible vitesse de roulage (automobiliste surpris), état des bas-côtés de la chaussée, éclairage et signalisation inadaptés et quelques fois inexistants. 

Configuration de circulation : seul ou en groupe le respect du Code de la route et des autres usagers s'impose, de nuit en groupe la gestuelle est remplacée par des indications verbales, les vêtements et accessoires réfléchissants sont fortement recommandés. 

 LES PIÈGES DE LA ROUTE

L'état de la chaussée est l’un des principaux facteurs accidentogènes ( document pour signaler une imperfection routière): 

_le cyclotouriste ne roule pas trop près du bord de la route afin d’éviter les graviers et les nids de poule, 

_il se méfie des sols humides et des traces d’hydrocarbures sur le bitume laissées par les véhicules à moteur.

 

  

La voie verte 

Aménagement polyvalent en site propre (séparé de la circulation), la voie verte est conçue pour les usagers non motorisés. 

Cette infrastructure souvent créée sur chemin de halage ou ancienne voie ferrée doit s’intégrer au tissu socio-économique local et desservir les réseaux cyclables vélos locaux et les pôles d’activités.

La véloroute 

Itinéraire cyclable sécurisé, linéaire, continu et jalonné, la véloroute emprunte principalement des petites routes tranquilles et des voies vertes. 

Elle doit relier les régions entre elles et traverser les villes dans de bonnes conditions.

 

 CIRCULER À DOUBLE SENS DANS LES ZONES 30 ET ZONE DE RENCONTRE.

  

La Sécurité routière rappelle qu’à partir du 1er juillet 2010 est mise en œuvre la généralisation par les collectivités locales du double sens cyclable dans les rues à sens unique des zones 30 et des zones de rencontre. 

Ce que dit le Code de la route  

Dans le prolongement des décisions du comité interministériel de la Sécurité Routière (CISR) de février 2008, le décret dit « code de la rue » du 30 juillet 2008 a introduit dans le Code de la route la généralisation des doubles sens cyclables dans les « zones 30 » et les « zones de rencontre » pour les cyclistes, avec un délai de mise en conformité fixé au 1er juillet 2010 pour les zones 30 qui existaient avant la publication de ce décret. 

Dans ces zones de circulation apaisée, les rues à sens unique pour les véhicules motorisés seront autorisées à double sens aux vélos, sauf arrêté municipal interdisant le double sens cyclable dans la rue considérée. 

Avant sa généralisation, le double sens cyclable a été expérimenté dans plusieurs villes (Paris, Strasbourg, Bordeaux…) 

Qu’est-ce qu’un double sens cyclable ?  

Le double sens cyclable est une « voie à double sens dont un sens est exclusivement réservé à la circulation des cycles non motorisés » (Certu). Autrement dit, c’est une voie à sens unique pour les véhicules motorisés (véhicules légers, deux-roues motorisés, camions…), mais ouverte dans les deux sens pour les vélos. On les rencontre exclusivement dans deux situations : les « zones 30 » et les « zones de rencontre ». 

 

  La zone 30 délimite un périmètre urbain dans lequel la vitesse maximale autorisée est de 30 km/h pour tous les véhicules. Les aménagements sont tels qu'ils favorisent la cohabitation apaisée de tous les usagers.

  

Dans les « zones de rencontre », la vitesse des véhicules est limitée à 20 km/h. La priorité y est donnée aux piétons qui peuvent circuler sur la chaussée. 

 Le double sens cyclable est déjà effectif dans les zones de rencontre et les zones 30 créées après août 2008. 

Avantages du double sens cyclable :  

  • Pour les cyclistes : le double sens cyclable raccourcit les distances à parcourir, garantit plus de sécurité du fait d’une meilleure visibilité réciproque entre usagers et un différentiel de vitesse moins important.
  • Pour la collectivité : le double sens cyclable se met rapidement en place, sans travaux lourds de voirie.
  • Pour l’environnement : le double sens cyclable contribue à la baisse des vitesses en ville, à une conduite plus souple et donc plus écologique, et favorise l’usage du vélo. 

Comment reconnaître un double sens cyclable ? 

Le double sens cyclable peut être signalé par les panneaux suivants :

 

Ce troisième panneau est souvent placé au niveau des intersections pour signaler aux automobilistes qu’ils peuvent rencontrer des vélos venant des deux côtés. 

  

Pour plus d’information :  

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000019274295

code de la route 1

code de la route 2

code de la route 3

 
 

NOUVELLES REGLES DE CIRCULATIONS

  

Vélos. Autre mesure inscrite au Journal officiel, les cyclistes pourront franchir le feu rouge afin de tourner à droite à certains carrefours signalés par un nouveau panneau. Le maire décidera d'instaurer ou non le "tourne-à-droite" sur certains itinéraires, à des intersections choisies présentant toutes les conditions de sécurité. Lorsque la signalisation n'indiquera pas de "tourne-à-droite", les cyclistes devront s'arrêter au feu rouge et, dans tous les cas, ils doivent toujours céder le passage aux piétons qui traversent la chaussée.

Piétons. Enfin, ce nouveau décret renforce les droits du piéton. Lorsqu'un piéton s'engage ou manifeste de façon claire l'intention de s'engager (par un geste) dans la traversée d'une chaussée, un véhicule doit lui céder le passage et, si besoin, s'arrêter, même en dehors d'un passage protégé. De même, dans une zone de rencontre ou sur une aire piétonne, le piéton en marche est déclaré une fois pour toutes prioritaire.

Le conducteur qui ne respecte pas ce principe de prudence "à l'égard du plus vulnérable" est passible d'une amende de 135 euros et de la perte de quatre points sur son permis de conduire. De son côté, le piéton doit respecter un certain nombre de règles de prudence, notamment en empruntant le passage piétons s'il est situé à moins de 50 mètre

voir page sur la verbalisation des cyclistes 

 

LA CIRCULATION EN VILLES