CALENDRIER CODEP 57

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
2
3
4
5
6
9
10
11
12
15
16
17
18
22
23
24
26
27
29
30
31

LE DELEGUE SECURITE

 DEFINITION DU DELEGUE SECURITE CLUB

Le Délégué sécurité est l’homme de dialogue qui s’attache à faire passer des messageset des informations qui émanent de sources fédérales et officielles concernant la sécurité au cyclotourisme au niveau de son club ou d’autres structures dont il référe.

N.B : il n’est pas le gendarme de club.

SA TACHE PRIORITAIRE : Faire passer des informations et rendre compte.

Il forme avec les autres délégués UNE CHAINE SECURITAIRE, sans faille, des maillons soudés, des courants montants et descendants, une protection sereine de notre activités et une représentation digne de notre fédération.

Il doit être diplomate, pédagogue et il sensibilise les cyclotouristes grace à ses actions d’informations et de formations.

C’est l’homme de terrain qui intervient :

  Avant les activités :

         Il donne des consignes

         Il informe, renseigne, avise, se documente, oriente, explique….

         Il agit.        

Pendant :

        Il fait des actions direct lors des déplacements.

        Il rectifie les allures, le comportement.

        Il assure le respect de la réglementation.

Après si accident ou incident :

       Il s’attache  à empêcher le renouvellement par des actions diverses.

       Il apporte son aide aux victimes.

       Il identifie la cause du problème.

       Il procède à son analyse.

       Il prévoit des solutions adaptées.

En général :

      Grâce à sa connaissances des textes, de son expérience, il est une aide précieuse pour sa fédération, sa ligue, son comité départemental, son club et les licenciés.

SON RÔLE :

Il veille sans cesse à l’application des mesures  de sécurité lors de manifestations, de randonnées et des sorties clubs.

Il rappelle des règles élémentaires du code de la route et avec diplomatie, il essaye de les faire respecter en toutes circonstances.

C’est un auxiliaire précieux pour le président de son  club , il épaule dans les domaines de sécurité (établissement de parcours, le fléchage, la signalisation, les consignes de sécurité)

Il s’appuie et s’informe auprès du délégué départemental à la sécurité.

En cas d’accident dont il a la connaissance, il s’assure de la déclaration de sinistre, de la fiche accident et de la transmission des pièces.

Il entretient des relations avec les élus locaux, les services de la voirie.

Il signale les imperfections de la chaussée dés qu’il en a connaissance.

Il se documente à chaque possibilité.

Il détient le dossier assurance du club ou sa copie.

Il ventile des déclarations de sinistre (président-secrétaire-D.S.C) et le fait connaitre aux licenciés.

Il avise et rend compte de toutes anomalies constatées en matière de sécurité à l’échelon supérieur.

Il apporte son aide et le réconfort aux victimes.

Il profite des réunions et des assemblées générales pour effectuer des rappels et remettre de la documentation.   

SES MOYENS D’AIDE A LA DECISION :

Les articles de la revue cyclotourisme.

L’unité sécurité. Les délégués sécurité départementaux.

Le site internet de la commission sécurité.

Les statistiques accidents et les fiches accidents.

Les présidents (ligue, comité départementaux et clubs)

La préfectures et les sous-préfectures.

La direction départementale de l’équipement.

Les associations de défense du cycliste. Les élus, la presse.

Ses propres constatations.

SES INTERLOCUTEURS :

Son président de club.

Le délégué départemental à la sécurité.

Les licenciés.

Les élus communaux, les services techniques, la subdivision locale de la DDE.

SA RESPONSABILITE :

En aucun cas sa responsabilité personnelle n’est, ni sera mise en cause lors d’un litige ou accident dans le cadre de sa fonction, sauf, s’il est lui-même auteur ou victime  d’un accident.

Il se doit néanmoins sous la responsabilité de son président de club, de respecter les textes légaux et directives fédérales mis à sa disposition.

Sa responsabilité générale reste morale en fonction de la mission qu’il a bien voulu entreprendre en sa qualité de délégué sécurité de son club.

Dans tous les cas, son rôle est plus que souhaitable dans les clubs, même s’il ne se borne dans un premier temps, qu’à informer.

Il est le bienvenue, c’est le maillon indispensable pour faire progresser la sécurité dan notre activité de vélo plaisir.

LE DELEGUE DANS UNE MANIFESTATION

L’organisation d’une manifestation au sein d’un club mérite une attention toute particulière.

La sécurité est la préoccupation constante des organisateurs.

LA VISION DU DELEGUE SECURITE

Il faut rappeler qu’il n’est pas astreint à un check-up prédéfini dans ses missions, mai son œil averti aura plus facilement la possibilité de détection d’une anomalie.

Elle touche à tout  ce qui concerne la sécurité générale de la manifestation , avant, pendant et après.

SON RÔLE

Le délégué sécurité a un rôle de contrôle et de prévention, dans le cadre d’une organisation.

SES DOMAINES D’ACTIONS

AVANT :

Contrôle des choix d’itinéraires

Les distances, les routes  empruntées, autorisées et peu circulées, les points délicats, les passages soumis à une autorisation, le ratio distance/durée, le parcours familial, les points touristiques

Reconnaissances des itinéraires si possible en vélo, remarques, modifications, contact avec le gestionnaire de voirie, DDE, présence de manifestations sur circuits (fête locales ou raiderie). Utilisation de panneaux aux points nécessitant une vigilance accrue. Ne pas apposer de panneaux « Danger » mais « Prudence ».

L’emplacement des points de convivialité, (en dehors de chaussée , à droite du sens de circulation, sommet de côtes à éviter, la proximité des virages et des intersections). Demande d’autorisation éventuelle, contact avec municipalité, besoin en matériel, heure de mise en place, moyen de liaison possible.

Organisation prévisionnelle des secours ( le numéro d’appel, l’hôpital le plus proche, le service de secours le plus proche, aviser éventuellement ces services en signalant la manifestation, prévision d’un véhicule d’intervention pour récupération de vélos en cas d’immobilisation)

Mention d’un numéro d’appel de secours sur les feuilles  de route et d’affichage.

LE JOUR DE LA MANIFESTATION :

L’organisateur a le devoir d’information.

Sensibilisation des participants à la sécurité et au respect du code de la route. Pose d’affiche sécurité , rappel du respect du code de la route, du comportement, de l’équipement, du port du casque conseillé.

Pose d’une signalétique discrète et efficace qui indique l’accueil, les sanitaires, la station de lavage, les curiosités.

Le fléchage des parcours sera conforme aux directives fédérales et à la règlementation en vigueur.

Précaution à prendre en cas de circulation nocturne.

La préservation de l’environnement.

Les organisateurs ont toujours présent à l’esprit, le respect de la nature, des propriétés, des monuments et édifices publics et privés. La préservation des sites : choix et aménagement des points de rencontre et de convivialité, remise en état.

Le respect des règles d’hygiène alimentaire pour la vente ou distribution de produits alimentaires à titre gratuit.

APRÈS :

Disparition du fléchage au plus tard 24 h après la fin de la randonnée.

Constitution d’un dossier « ORGANISATION ».

Prendre note des problèmes survenus incidents, oublis, problème matériel ou en personnel, n° de téléphone divers utiles à l’organisation.

L’APPLICATION DES PRESCRIPTIONS LÉGALES ET FÉDÉRALES DIMINUERA LES RISQUES D’UNE ÉVENTUELLE MISE EN CAUSE DE LA RESPONSABILITÉ DE L’ORGANISATEUR ET LES ATTEINTES A L’INTÉGRITÉ PHYSIQUE DES PARTICIPANTS.

Les actions que l’on pouvait prendre, voir PDF.