CALENDRIER CODEP 57

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

L'ASSEMBLEE GENERALE DU COMITE DEPARTEMENTAL DE LA MOSELLE 

S'EST  DEROULEE LE SAMEDI 16 NOVEMBRE 2019 A HELLIMER

 

Pour cette 43 ème  assemblée générale  je vous le rappelle que notre mandature s’achèvera le 21 Novembre 2020.

En attendant, il nous reste une année à œuvrer, avec de nombreux projets que les commissions concernées vous détailleront tout au long de cette AG.

Notre comité départemental, fort de ses 25 membres, soit le chiffre maximal prévu par nos statuts, outre les actions traditionnelles, a continué à s’orienter en 2019 vers les nouvelles formes de pratique, à savoir le vélo à assistance électrique et le sport-santé, l’un étant étroitement lié à l’autre.

Je remercie toutes les personnes et tous les clubs qui nous ont aidés pour la mise en place en 2019 de nos manifestations pour les jeunes, les féminines, le VTT, la formation, etc…. Je suis heureux de constater que des bénévoles de nos clubs sont prêts à s’engager à nos côtés. Ceci prouve bien que nous travaillons de façon sereine, conviviale, et je l’espère efficace pour la promotion du cyclotourisme et le développement de nos clubs mosellans

Comme je le dis tous les ans, même si nous sommes très motivés, nous ne pouvons engager aucune action sans l’aide de nos partenaires institutionnels qui heureusement continuent à nous financer de façon conséquente malgré la baisse globale des subventions accordées au sport, et je tiens à les en remercier: le Conseil Départemental de la Moselle, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, la FFCT, et le Comité Régional FFCT Grand Est.

Mais nous devons être vigilants pour l’avenir de nos financements. La disparition du CNDS, la mise en place de la nouvelle Agence Nationale du Sport avec une gestion des subventions d’Etat par les fédérations risquent d’avoir un impact sur nos ressources. En effet, le CODEP de Cyclotourisme de la Moselle était le CODEP du Grand Est qui touchait le plus de subventions de l’ex part territoriale CNDS. Même si nous ne savons pas encore à ce jour quelle sera la nouvelle clé de répartition, une gestion fédérale risque d’harmoniser plutôt vers le bas ces ressources entre tous les Comités Départementaux et, de ce fait, entraîner une diminution conséquente de notre principale source de revenus.

C’est pourquoi nous devons à l’avenir trouver de nouvelles sources de financement, mettre en place des partenariats institutionnels, nous engager dans des actions de développement de notre discipline, montrer notre « savoir-faire » dans le domaine du vélo, en bref, savoir « nous vendre ».

C’est ce que nous avons déjà commencé à faire en 2019 en répondant à l’appel d’offre lancé par la Communauté de Communes de Metz Métropole, dans le cadre d’une animation vélo dans les écoles de la Métropole, appel d’offre que le CODEP 57 a remporté et qui nous rapportera à terme environ 23 000 Euros. Ce projet risque fort d’être reconduit en 2020 et nous avons tout intérêt à continuer à y participer.

N’oublions pas non plus que l’un des fondamentaux du cyclotourisme est le « sport santé ». On commence enfin à se rendre compte de l’importance de la prévention par le sport : prévention primaire pour éviter que des maladies se développent :( je cite l’exemple de l’obésité que l’on peut combattre par le sport afin de pallier à l’apparition de pathologies liées à cet état) ; prévention secondaire chez les personnes malades pour améliorer la qualité de vie dans le cas de diabète, post infarctus et certains cancers. Le vélo électrique est également un formidable outil pour les pratiquants dans ces situations, ou tout simplement pour nos seniors qui, en raison de leur âge ou de leur état de fatigue, ne peuvent plus utiliser un vélo traditionnel.

Je n’oublierais pas les autres priorités, qui sont développées par des actions de mutualisation au sein des clubs, pilotées par le CODEP 57 en tant que tête de réseau, ce que nous faisons déjà pour les féminines et que nous essayerons de faire en 2020 pour les petits clubs, afin de les aider à subsister.

Dans un contexte de baisse d’effectifs, la Moselle a réussi  à augmenter en 2019 le nombre de licenciés dans les clubs par rapport à 2018. C’est la première année de hausse depuis 4 ans. En fin de saison c’est-à-dire au 30 Novembre, nous pourrons peut être même à nouveau dépasser le seuil des 2000 licenciés. Un petit bémol toutefois : si nous avons réussi à mieux maintenir que les autres années nos anciens licenciés dans nos clubs, nous avons créé beaucoup moins de nouvelles licences en 2019 qu’en 2018, ce qui risque à terme de poser un problème de renouvellement. Peut-être faut-il innover, proposer de nouvelles activités, et c’est pourquoi, comme l’an dernier,  je vous propose d’innover, de vous ouvrir à de nouvelles formes de pratique, en l’occurrence le VAE et le sport-santé.

 Je sais qu’il est très difficile de créer des clubs ou d’attirer de nouveaux licenciés, notamment dans la pratique du VTT, car le bénévolat a évolué depuis vingt ans : nous avons affaire maintenant à un bénévolat bien plus individualiste et consommateur.

Mais je ne veux pas rester sur une note pessimiste. C’est à nous et à nos clubs de prouver que nous pouvons proposer à tous les adeptes de la petite reine des pratiques et des activités correspondant à leurs attentes.

Je voudrais également valoriser toutes les heures de bénévolat de notre équipe d’élus du CODEP 57, toutes ces heures passées pour beaucoup au contact des clubs, pour les écouter, les aider, les conseiller, ce que j’appelle « l’aide humaine », et nous savons toutes et tous combien le travail « sur le terrain » est important.

Pour 2019, au niveau du nombre de clubs, c’est un peu moins réjouissant que l’année dernière, car nous avons perdu un club, et aucune création. Cependant, deux nouveaux clubs sont en instance d’affiliation pour 2020, dont un club de féminines.

Mais la grande fierté de notre équipe concerne le développement des jeunes. L’effectif « jeunes » et l’effectif des écoles cyclos a augmenté en 2019. Ce n’est bien évidemment pas le CODEP 57 qui doit être félicité, même si nous impulsons une dynamique favorable en direction des jeunes, mais tous les éducateurs et dirigeants des clubs qui se sont investis dans la création d’écoles de cyclotourisme. Connaissant le temps de bénévolat, les disponibilités, voire le sacerdoce pour faire fonctionner une école cyclo tous les samedis, parfois les mercredis, je dis bravo, et surtout merci pour ce que vous faites pour les jeunes.

Cependant, si j’analyse ces chiffres en valeur relative, je constate que certaines écoles cyclos à effectif important continuent à se développer de façon exponentielle, risquant même de se retrouver au faîte de leur développement par manque d’encadrants, et certaines autres « petites » écoles cyclos peinent à exister, et pourraient être amenés à disparaître dans les années à venir par manque de jeunes et surtout d’éducateurs. Nous n’avons pas créé de nouvelle école cyclo cette année, et il serait quand même dommage que la Moselle, qui a toujours été le département français ayant le plus d’écoles cyclos et souvent cité en exemple, puisse perdre cette avance.

Notre développement ne peut se faire que grâce à la formation des éducateurs. En 2019, notre stage « animateur club » que nous organisons tous les ans a connu son succès habituel. Il est cependant dommage que tous ne poursuivent pas leur cursus de formation vers l’initiateur, voire le moniteur, car la demande d’éducateurs est très forte dans nos écoles cyclos.

 Nous participons également financièrement au développement de nos clubs grâce à deux types d’aides, dont le financement provient essentiellement des ristournes fédérales FFCT et du Conseil Départemental :

-L’aide directe aux clubs, que vous percevez ce jour dans vos dossiers, et qui est basée sur plusieurs critères dont essentiellement : l’assiduité des clubs aux réunions et aux Assemblées Générales du CODEP 57, au vote des clubs pour l’assemblée générale de la FFCT et à l’organisation des manifestations pour le compte du CODEP 57.

-L’aide sur projets : (que vous percevez également aujourd’hui dans vos dossiers pour les clubs qui ont déposé une demande au CODEP 57), est attribuée sur des projets portés par les clubs sur la base de 11 actions retenues par le CODEP 57, avec un petit dossier à monter par les associations souhaitant postuler à cette aide.  Pour rester en phase avec nos actions prioritaires, et surtout la cohérence avec nos partenaires institutionnels, nous avons essentiellement ciblé l’aide accordée sur l’augmentation des effectifs et les nouvelles formes de pratiques, à savoir le développement du vélo à assistance électrique, les féminines, la sécurité, le handicap et les jeunes.

Notre partenariat humain, bénévole et financier se poursuivra bien évidemment en 2019 entre le CODEP 57 et les clubs. Nos deux types d’aides constituent un gros budget pour notre CODEP, à hauteur de près de 10 000 €, ainsi que toutes les organisations « jeunes » et «  formations » qui coûtent également beaucoup.  Mais c’est une volonté de notre comité directeur, comme je m’y suis engagé depuis 7 ans maintenant, à financer toutes ces actions. Nous avons quasiment réussi à équilibrer notre budget en 2018 -2019 avec un déficit minime, Bernard Franck vous en parlera dans son rapport financier. Nous pouvons le faire car nous avons heureusement à ce jour encore des recettes conséquentes et de bonnes rentrées financières, et notre vocation n’est pas d’épargner, mais d’aider les clubs, les structures, organiser ou innover des manifestations.

Cependant, comme je vous l’avais dit au début de mon rapport moral, si nous n’arrivons pas à trouver d’autres sources de revenus dans l’avenir, les années à venir seront beaucoup moins optimistes pécuniairement, et nous nous devons de garder des réserves financières pour pouvoir continuer à mener sereinement nos nombreuses actions et d’aider les clubs dans l’avenir. J’aurais également la satisfaction de léguer à l’équipe suivante un CODEP avec des finances saines.

Pour conclure, je n’entrerais pas dans le détail de toutes les actions 2019. C’est le rapport d’activités de notre secrétaire qui les détaillera. Je vous informerais quand même que beaucoup de membres du CODEP 57 ont été sollicités en 2019 pour des réunions avec nos partenaires institutionnels. Les organisations incontournables annuelles ont été réalisées avec brio par les membres  des commissions concernées, qui vous en feront le rapport tout à l’heure ; je pense essentiellement aux manifestations jeunes (CDER, CDJC route, CDJC VTT, rallye intergénérationnel), au 5ème séjour transfrontalier Eurobike Freundschaftstour, à l’ouverture de la saison, et aux actions de notre commission féminines dont le voyage itinérant original en Allemagne à la « ferme du foin».  Nous avons beaucoup de projets pour 2020 dont le plus important est le « raid VTT des Vosges du Nord ». Bernard SCHERER vous le détaillera dans son intervention.

Je laisserais également la parole à Olivier SINOT qui vous informera d’un grand projet qui aura lieu dans le Grand Est en 2021, à savoir la Semaine Fédérale de Cyclotourisme à PONT à MOUSSON. Même si cette manifestation n’a pas lieu en Moselle, elle ne se situe pas loin du territoire mosellan, et vous n’êtes pas sans ignorer qu’une telle organisation nécessite un nombre important de bénévoles et nous vous solliciterons certainement pour participer au succès de cette manifestation.

Je vous souhaite déjà en avance une excellente année 2020, que vous preniez beaucoup de plaisir à la pratique du VTT ou du vélo route, et beaucoup de succès pour vos projets 2020. Comme d’habitude, le CODEP 57 sera toujours à vos côtés pour vous aider, vous assister, vous conseiller. N’hésitez pas à nous solliciter, toute notre équipe est à votre disposition.

 

Votre Président